Guadeloupe

Soyez informé des nouvelles vidéos mises en ligne:     

Une vidéo du Comité Départemental du Tourisme

La Guadeloupe

Texte à compléter

Le patrimoine touristique de la Guadeloupe

Pour ce 18ème jour de voyage, Julien et Julie affichent un large sourire au moment d'embarquer sur le bâteau pour passer une journée à Petite Terre. C'est donc les pieds dans l'eau qu'on les retrouve avec les masques et les tubas pour explorer l'eau transparente du lagon. La réserve naturelle est un espace très protégé qui abrite de nombreuses espèces animales : tortues, requins citrons, poissons lions... L'île est l'un des derniers sanctuaires d'iguanes antillais, qui peuvent mesurer jusqu'à 1,60m de long ! Nos deux Guadeloupe Trotters passent la journée à découvrir l'île dans un cadre idyllique entre eau turquoise, sable blanc et végétation luxuriante : un rythme de voyage auquel ils se sont (bien) habitués. Posée sur l’arc des Petites Antilles, la Guadeloupe reste, vue d’avion, l’île la plus étendue, la plus belle aussi peut-être de l’archipel, à la fois battue par l’Atlantique et bercée par la mer des Caraïbes. Mais la Guadeloupe, c’est en réalité plusieurs îles (7 en tout), à commencer par Karukera, comme on la nomme en créole, la partie principale, qui a la forme d’un curieux et gigantesque papillon végétal, à laquelle se sont adjointes des « dépendances » : les Saintes, Marie-Galante et La Désirade. Les alizés l’auraient portée là, sous les tropiques, et cette indolente s’y serait plu - ne pouvant d’ailleurs plus bouger ses vastes ailes chargées de gommiers, de fougères, d’acomats-boucan et de palmistes-montagnes. Un vrai rêve de peintre obnubilé par le vert. Avec des touches d’orchidées... Guadeloupe si douce, abandonnée : longues plages blanches de Sainte-Anne, plages noires de Trois-Rivières, anses bordées de mangroves et de cocotiers. Une île tropicale, grouillante et sonore de vie. Voici la pluie brève et brutale, et le vent qui monte - s’arrêtera-t-il ? Le cyclone, ici, est un monstre qui fait des ravages. Le volcan domine le paysage, Soufrière qui bouillonne, totem menaçant de la Guadeloupe, qui semble dormir pour l’éternité. Oui, ce « confetti d’empire » est un monde à part et à part entière. Saint-John Perse, natif de l’île, la célébra dans son œuvre : « J’ai rêvé l’autre soir d’îles plus vertes que le songe où les navigateurs descendent au rivage en quête d’une eau bleue... » Des plages, des cocotiers, du soleil bien sûr, sans oublier la plongée sous-marine. Les côtes guadeloupéennes offrent en effet de superbes fonds Texte à compléter

La Guadeloupe sur Googlemaps

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.